Calendar

Retrouvez ici l’agenda du Groupe et de la Compagnie Grenade de Josette Baïz.

Sep
30
mer
2020
KAMUYOT @ Le Cratère
Sep 30 @ 15 h 00 min – 16 h 00 min
KAMUYOT @ Le Cratère

L’alchimie qui rend Kamuyot à la fois explosif et joyeux  repose sur une trilogie gagnante : une chorégraphie où les quatorze jeunes et excellents danseurs de la compagnie Grenade peuvent s’emparer d’une grande variété de registres : solos et unissons, accalmies et explosions, précisions d’ensemble et improvisations de groupe. Une atmosphère festive et partagée avec le public regroupé autour d’une arène à l’intérieur de laquelle les interprètes le frôlent, l’envoûtent de leur époustouflante virtuosité et le font pour ainsi dire rentrer dans la danse.

Une danse décomplexée qui à l’exemple de la formation «  Gaga »  prônée  par le maître chorégraphe de la Batsheva, Ohad Naharin, libère les corps et explose le frontières entre les genres classique, contemporain, hip hop, jazz… Les musiques sont à cette invitation : chansons de Lou Reed, électro, mélodies classiques, rock. Le résultat est étonnant et détonnant .Un public enthousiaste de tout âge et de toute culture s’engouffre avec jubilation dans ce bain de fraîcheur juvénile  et communie à l’unisson à cette fête chorégraphique.

Depuis trente ans, Josette Baïz forme près de deux cents danseurs par année. Installée d’abord dans les quartiers Nord de Marseille et maintenant à Aix, elle a aussi une compagnie professionnelle, Grenade. Elle aime le métissage, ses danseurs maîtrisent tant le classique, le contemporain ou le hip-hop. Elle les fait travailler avec les plus grands : Wayne McGregor, Angelin Preljocaj, Hofesh Schechter ou Jean-Claude Galotta. Elle est régulièrement programmée à Chaillot ou au Théâtre de la ville à Paris où elle est acclamée.

Quatorze interprètes se jettent à corps perdus dans la gestuelle inventive, survoltée, virtuose et sensuelle de NaharinTélérama

De Ohad Naharin, créé pour la Batsheva – The Young Ensemble (2003), inspiré de Mamootot et Moshe de Ohad Naharin. Direction artistique Josette Baïz, interprètes 13 danseurs de la Compagnie Grenade Amélie Berhault, Angélique Blasco, Camille Cortez, Lola Cougard, Artémus Grolleau Biroteau, Lola Kervroedan, Geoffrey Piberne, Victoria Pignato, Rémy Rodriguez, Océane Rosier, Lola Ruscica, Ojan Sadat Kyaee, Anthony Velay, assistant chorégraphique de Ohad Naharin Matan David, Michal Sayfan, assistante chorégraphique de Josette Baïz Lola Cougard, Kanto Andrianoely, conception sonore Dudi Bell, costume original Alla Eisenberg, recréation costumes Claudine Ginestet, musiques originales Yapoos, Takagi Masakatsu, Ogurusu norihide, Drummatic, Fonica, Yuzu Kako, Lou Reed, Bobby Freeman, Nakagawa Takashi, Isolated Audio Players, Roletta Secohan, Flower Companyz, L.V. Beethoven, Tsipi Fleicher, John Tavener, The Ventures, Pan Sonic, The Aqua Velvets, Cirrus, Roberto Pregadio-Claudia, Boss Phobie, Haim Laroz, régie générale Erwann Collet, régie son Matthieu Maurice
Oct
1
jeu
2020
KAMUYOT @ Le Cratère
Oct 1 @ 19 h 00 min – 20 h 00 min
KAMUYOT @ Le Cratère

L’alchimie qui rend Kamuyot à la fois explosif et joyeux  repose sur une trilogie gagnante : une chorégraphie où les quatorze jeunes et excellents danseurs de la compagnie Grenade peuvent s’emparer d’une grande variété de registres : solos et unissons, accalmies et explosions, précisions d’ensemble et improvisations de groupe. Une atmosphère festive et partagée avec le public regroupé autour d’une arène à l’intérieur de laquelle les interprètes le frôlent, l’envoûtent de leur époustouflante virtuosité et le font pour ainsi dire rentrer dans la danse.

Une danse décomplexée qui à l’exemple de la formation «  Gaga »  prônée  par le maître chorégraphe de la Batsheva, Ohad Naharin, libère les corps et explose le frontières entre les genres classique, contemporain, hip hop, jazz… Les musiques sont à cette invitation : chansons de Lou Reed, électro, mélodies classiques, rock. Le résultat est étonnant et détonnant .Un public enthousiaste de tout âge et de toute culture s’engouffre avec jubilation dans ce bain de fraîcheur juvénile  et communie à l’unisson à cette fête chorégraphique.

Depuis trente ans, Josette Baïz forme près de deux cents danseurs par année. Installée d’abord dans les quartiers Nord de Marseille et maintenant à Aix, elle a aussi une compagnie professionnelle, Grenade. Elle aime le métissage, ses danseurs maîtrisent tant le classique, le contemporain ou le hip-hop. Elle les fait travailler avec les plus grands : Wayne McGregor, Angelin Preljocaj, Hofesh Schechter ou Jean-Claude Galotta. Elle est régulièrement programmée à Chaillot ou au Théâtre de la ville à Paris où elle est acclamée.

Quatorze interprètes se jettent à corps perdus dans la gestuelle inventive, survoltée, virtuose et sensuelle de NaharinTélérama

De Ohad Naharin, créé pour la Batsheva – The Young Ensemble (2003), inspiré de Mamootot et Moshe de Ohad Naharin. Direction artistique Josette Baïz, interprètes 13 danseurs de la Compagnie Grenade Amélie Berhault, Angélique Blasco, Camille Cortez, Lola Cougard, Artémus Grolleau Biroteau, Lola Kervroedan, Geoffrey Piberne, Victoria Pignato, Rémy Rodriguez, Océane Rosier, Lola Ruscica, Ojan Sadat Kyaee, Anthony Velay, assistant chorégraphique de Ohad Naharin Matan David, Michal Sayfan, assistante chorégraphique de Josette Baïz Lola Cougard, Kanto Andrianoely, conception sonore Dudi Bell, costume original Alla Eisenberg, recréation costumes Claudine Ginestet, musiques originales Yapoos, Takagi Masakatsu, Ogurusu norihide, Drummatic, Fonica, Yuzu Kako, Lou Reed, Bobby Freeman, Nakagawa Takashi, Isolated Audio Players, Roletta Secohan, Flower Companyz, L.V. Beethoven, Tsipi Fleicher, John Tavener, The Ventures, Pan Sonic, The Aqua Velvets, Cirrus, Roberto Pregadio-Claudia, Boss Phobie, Haim Laroz, régie générale Erwann Collet, régie son Matthieu Maurice
Oct
2
ven
2020
KAMUYOT @ Le Cratère
Oct 2 @ 20 h 30 min – 21 h 30 min
KAMUYOT @ Le Cratère

L’alchimie qui rend Kamuyot à la fois explosif et joyeux  repose sur une trilogie gagnante : une chorégraphie où les quatorze jeunes et excellents danseurs de la compagnie Grenade peuvent s’emparer d’une grande variété de registres : solos et unissons, accalmies et explosions, précisions d’ensemble et improvisations de groupe. Une atmosphère festive et partagée avec le public regroupé autour d’une arène à l’intérieur de laquelle les interprètes le frôlent, l’envoûtent de leur époustouflante virtuosité et le font pour ainsi dire rentrer dans la danse.

Une danse décomplexée qui à l’exemple de la formation «  Gaga »  prônée  par le maître chorégraphe de la Batsheva, Ohad Naharin, libère les corps et explose le frontières entre les genres classique, contemporain, hip hop, jazz… Les musiques sont à cette invitation : chansons de Lou Reed, électro, mélodies classiques, rock. Le résultat est étonnant et détonnant .Un public enthousiaste de tout âge et de toute culture s’engouffre avec jubilation dans ce bain de fraîcheur juvénile  et communie à l’unisson à cette fête chorégraphique.

Depuis trente ans, Josette Baïz forme près de deux cents danseurs par année. Installée d’abord dans les quartiers Nord de Marseille et maintenant à Aix, elle a aussi une compagnie professionnelle, Grenade. Elle aime le métissage, ses danseurs maîtrisent tant le classique, le contemporain ou le hip-hop. Elle les fait travailler avec les plus grands : Wayne McGregor, Angelin Preljocaj, Hofesh Schechter ou Jean-Claude Galotta. Elle est régulièrement programmée à Chaillot ou au Théâtre de la ville à Paris où elle est acclamée.

Quatorze interprètes se jettent à corps perdus dans la gestuelle inventive, survoltée, virtuose et sensuelle de NaharinTélérama

De Ohad Naharin, créé pour la Batsheva – The Young Ensemble (2003), inspiré de Mamootot et Moshe de Ohad Naharin. Direction artistique Josette Baïz, interprètes 13 danseurs de la Compagnie Grenade Amélie Berhault, Angélique Blasco, Camille Cortez, Lola Cougard, Artémus Grolleau Biroteau, Lola Kervroedan, Geoffrey Piberne, Victoria Pignato, Rémy Rodriguez, Océane Rosier, Lola Ruscica, Ojan Sadat Kyaee, Anthony Velay, assistant chorégraphique de Ohad Naharin Matan David, Michal Sayfan, assistante chorégraphique de Josette Baïz Lola Cougard, Kanto Andrianoely, conception sonore Dudi Bell, costume original Alla Eisenberg, recréation costumes Claudine Ginestet, musiques originales Yapoos, Takagi Masakatsu, Ogurusu norihide, Drummatic, Fonica, Yuzu Kako, Lou Reed, Bobby Freeman, Nakagawa Takashi, Isolated Audio Players, Roletta Secohan, Flower Companyz, L.V. Beethoven, Tsipi Fleicher, John Tavener, The Ventures, Pan Sonic, The Aqua Velvets, Cirrus, Roberto Pregadio-Claudia, Boss Phobie, Haim Laroz, régie générale Erwann Collet, régie son Matthieu Maurice
Oct
3
sam
2020
KAMUYOT @ Le Cratère
Oct 3 @ 17 h 00 min – 18 h 00 min
KAMUYOT @ Le Cratère

L’alchimie qui rend Kamuyot à la fois explosif et joyeux  repose sur une trilogie gagnante : une chorégraphie où les quatorze jeunes et excellents danseurs de la compagnie Grenade peuvent s’emparer d’une grande variété de registres : solos et unissons, accalmies et explosions, précisions d’ensemble et improvisations de groupe. Une atmosphère festive et partagée avec le public regroupé autour d’une arène à l’intérieur de laquelle les interprètes le frôlent, l’envoûtent de leur époustouflante virtuosité et le font pour ainsi dire rentrer dans la danse.

Une danse décomplexée qui à l’exemple de la formation «  Gaga »  prônée  par le maître chorégraphe de la Batsheva, Ohad Naharin, libère les corps et explose le frontières entre les genres classique, contemporain, hip hop, jazz… Les musiques sont à cette invitation : chansons de Lou Reed, électro, mélodies classiques, rock. Le résultat est étonnant et détonnant .Un public enthousiaste de tout âge et de toute culture s’engouffre avec jubilation dans ce bain de fraîcheur juvénile  et communie à l’unisson à cette fête chorégraphique.

Depuis trente ans, Josette Baïz forme près de deux cents danseurs par année. Installée d’abord dans les quartiers Nord de Marseille et maintenant à Aix, elle a aussi une compagnie professionnelle, Grenade. Elle aime le métissage, ses danseurs maîtrisent tant le classique, le contemporain ou le hip-hop. Elle les fait travailler avec les plus grands : Wayne McGregor, Angelin Preljocaj, Hofesh Schechter ou Jean-Claude Galotta. Elle est régulièrement programmée à Chaillot ou au Théâtre de la ville à Paris où elle est acclamée.

Quatorze interprètes se jettent à corps perdus dans la gestuelle inventive, survoltée, virtuose et sensuelle de NaharinTélérama

De Ohad Naharin, créé pour la Batsheva – The Young Ensemble (2003), inspiré de Mamootot et Moshe de Ohad Naharin. Direction artistique Josette Baïz, interprètes 13 danseurs de la Compagnie Grenade Amélie Berhault, Angélique Blasco, Camille Cortez, Lola Cougard, Artémus Grolleau Biroteau, Lola Kervroedan, Geoffrey Piberne, Victoria Pignato, Rémy Rodriguez, Océane Rosier, Lola Ruscica, Ojan Sadat Kyaee, Anthony Velay, assistant chorégraphique de Ohad Naharin Matan David, Michal Sayfan, assistante chorégraphique de Josette Baïz Lola Cougard, Kanto Andrianoely, conception sonore Dudi Bell, costume original Alla Eisenberg, recréation costumes Claudine Ginestet, musiques originales Yapoos, Takagi Masakatsu, Ogurusu norihide, Drummatic, Fonica, Yuzu Kako, Lou Reed, Bobby Freeman, Nakagawa Takashi, Isolated Audio Players, Roletta Secohan, Flower Companyz, L.V. Beethoven, Tsipi Fleicher, John Tavener, The Ventures, Pan Sonic, The Aqua Velvets, Cirrus, Roberto Pregadio-Claudia, Boss Phobie, Haim Laroz, régie générale Erwann Collet, régie son Matthieu Maurice