AGENDA

Sep
30
sam
2017
TIME BREAK @ L'Alpilium - Saint-Rémy-de-Provence
Sep 30 @ 20 h 30 min
TIME BREAK @ L'Alpilium - Saint-Rémy-de-Provence | Saint-Rémy-de-Provence | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

« Time Break » a été créée en 2001 par Josette Baïz. Elle en propose ici une réadaptation festive et dynamique. Fraîcheur, énergie et humour caractérisent cette œuvre dont la mise en scène originale fait l’apologie de la fusion des styles et des cultures caractéristique de Grenade. Métissée et colorée, elle séduira toutes les générations.

Mais qu’en est-il des danseurs d’aujourd’hui ? Abordent-ils la danse comme ceux de 2001 ? Ce que l’on sait, c’est que beaucoup de nouvelles énergies sont venues traverser leurs corps… et ont contribué à bousculer leur recherche chorégraphique.

Oct
3
mar
2017
GUESTS I @ Théâtre Sénart
Oct 3 @ 20 h 30 min
GUESTS I @ Théâtre Sénart | Lieusaint | Île-de-France | France

J’avais engagé les « 20 ans de Grenade » sur la base d’une soirée partagée entre trois chorégraphes et moi-même ; sept d’entre eux ont répondu à mon invitation et m’ont permis de créer deux programmes dansés par des enfants et des jeunes de Grenade.
L’aventure a été très riche en émotion artistique et en exigence technique. Rien ne fût laissé au hasard et nous avons dû piocher dans tout notre savoir-faire pour réaliser une telle prouesse.
Lors des tournées de ces « 20 ans », j’ai rencontré certains chorégraphes et l’idée de me glisser une nouvelle fois, avec mes jeunes danseurs, dans leur univers singulier m’a paru très enthousiasmante.

Ainsi, pour aller plus loin dans cette expérience initiée avec les 20 ans, je souhaiterais revisiter les pièces de chorégraphes de renommée et de provenance internationale et ainsi ouvrir davantage mes danseurs à tous ces univers chorégraphiques.
Comment des enfants ou des adolescents peuvent-ils s’approprier un duo de Wayne McGregor ou les phrases répétitives de Lucinda Childs ?
C’est ce défi, à la fois fascinant et motivant, qui m’anime depuis deux ans.

Josette Baïz

Oct
4
mer
2017
GUESTS I @ Théâtre Sénart
Oct 4 @ 19 h 30 min
GUESTS I @ Théâtre Sénart | Lieusaint | Île-de-France | France

J’avais engagé les « 20 ans de Grenade » sur la base d’une soirée partagée entre trois chorégraphes et moi-même ; sept d’entre eux ont répondu à mon invitation et m’ont permis de créer deux programmes dansés par des enfants et des jeunes de Grenade.
L’aventure a été très riche en émotion artistique et en exigence technique. Rien ne fût laissé au hasard et nous avons dû piocher dans tout notre savoir-faire pour réaliser une telle prouesse.
Lors des tournées de ces « 20 ans », j’ai rencontré certains chorégraphes et l’idée de me glisser une nouvelle fois, avec mes jeunes danseurs, dans leur univers singulier m’a paru très enthousiasmante.

Ainsi, pour aller plus loin dans cette expérience initiée avec les 20 ans, je souhaiterais revisiter les pièces de chorégraphes de renommée et de provenance internationale et ainsi ouvrir davantage mes danseurs à tous ces univers chorégraphiques.
Comment des enfants ou des adolescents peuvent-ils s’approprier un duo de Wayne McGregor ou les phrases répétitives de Lucinda Childs ?
C’est ce défi, à la fois fascinant et motivant, qui m’anime depuis deux ans.

Josette Baïz

Oct
5
jeu
2017
GUESTS I :: Scolaire @ Théâtre Sénart
Oct 5 @ 14 h 15 min
GUESTS I :: Scolaire @ Théâtre Sénart | Lieusaint | Île-de-France | France

J’avais engagé les « 20 ans de Grenade » sur la base d’une soirée partagée entre trois chorégraphes et moi-même ; sept d’entre eux ont répondu à mon invitation et m’ont permis de créer deux programmes dansés par des enfants et des jeunes de Grenade.
L’aventure a été très riche en émotion artistique et en exigence technique. Rien ne fût laissé au hasard et nous avons dû piocher dans tout notre savoir-faire pour réaliser une telle prouesse.
Lors des tournées de ces « 20 ans », j’ai rencontré certains chorégraphes et l’idée de me glisser une nouvelle fois, avec mes jeunes danseurs, dans leur univers singulier m’a paru très enthousiasmante.

Ainsi, pour aller plus loin dans cette expérience initiée avec les 20 ans, je souhaiterais revisiter les pièces de chorégraphes de renommée et de provenance internationale et ainsi ouvrir davantage mes danseurs à tous ces univers chorégraphiques.
Comment des enfants ou des adolescents peuvent-ils s’approprier un duo de Wayne McGregor ou les phrases répétitives de Lucinda Childs ?
C’est ce défi, à la fois fascinant et motivant, qui m’anime depuis deux ans.

Josette Baïz

Oct
7
sam
2017
AMOR :: CRÉATION @ Pavillon noir
Oct 7 @ 19 h 30 min
AMOR :: CRÉATION @ Pavillon noir | Aix-en-Provence | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

Après avoir créé successivement trois programmes: l’un avec les chorégraphes français Grenade les 20 ans, le deuxième avec des chorégraphes femmes Welcome et le dernier, GUESTS, avec des chorégraphes internationaux, j’ai eu l’envie de proposer à des chorégraphes confirmés ou à ceux de la nouvelle génération de transmettre pour ma compagnie professionnelle des pièces autour d’un thème : l’amour.

Le terme «amour» étant employé dans son sens le plus large : passion, relations intimes, rapprochement sensuel des corps et des âmes, union de deux êtres…
Il me paraît intéressant de faire cohabiter dans une même soirée des créateurs tels que Angelin Preljocaj, Joëlle Bouvier/Régis Obadia avec de nouveaux venus comme Sharon Fridman ou Richard Siegal

Les sensibilités ont changé, les écritures, les matières, les façons d’amener les émotions sont très différentes.
C’est un vrai bonheur pour moi de reprendre des pièces qui ont marqué une époque et de découvrir des propositions modernes et audacieuses.
Les jeunes danseurs de ma compagnie ont soif de rencontrer des personnalités aussi fortes et de se mettre à leur service.
Après Wayne McGregor, Lucinda Childs ou Hofesh Shechter, ils sont prêts à intégrer un grand nombre de nouvelles écritures.

Le programme se compose en deux parties.
Premièrement, les « nouveaux venus »: Aïcha M’Barek/Hafiz Dhaou, Sharon Fridman, Richard Siegal, Patrick Delcroix et Nicolas Chaigneau/Claire Laureau.
Deuxièmement, les chorégraphes qui ont créé une œuvre emblématique : Claude Brumachon ou Joëlle Bouvier/Régis Obadia, Angelin Preljocaj.

Oct
8
dim
2017
AMOR :: PREMIÈRE @ Pavillon noir
Oct 8 @ 15 h 00 min
AMOR :: PREMIÈRE @ Pavillon noir | Aix-en-Provence | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

Après avoir créé successivement trois programmes: l’un avec les chorégraphes français Grenade les 20 ans, le deuxième avec des chorégraphes femmes Welcome et le dernier, GUESTS, avec des chorégraphes internationaux, j’ai eu l’envie de proposer à des chorégraphes confirmés ou à ceux de la nouvelle génération de transmettre pour ma compagnie professionnelle des pièces autour d’un thème : l’amour.

Le terme «amour» étant employé dans son sens le plus large : passion, relations intimes, rapprochement sensuel des corps et des âmes, union de deux êtres…
Il me paraît intéressant de faire cohabiter dans une même soirée des créateurs tels que Angelin Preljocaj, Joëlle Bouvier/Régis Obadia avec de nouveaux venus comme Sharon Fridman ou Richard Siegal

Les sensibilités ont changé, les écritures, les matières, les façons d’amener les émotions sont très différentes.
C’est un vrai bonheur pour moi de reprendre des pièces qui ont marqué une époque et de découvrir des propositions modernes et audacieuses.
Les jeunes danseurs de ma compagnie ont soif de rencontrer des personnalités aussi fortes et de se mettre à leur service.
Après Wayne McGregor, Lucinda Childs ou Hofesh Shechter, ils sont prêts à intégrer un grand nombre de nouvelles écritures.

Le programme se compose en deux parties.
Premièrement, les « nouveaux venus »: Aïcha M’Barek/Hafiz Dhaou, Sharon Fridman, Richard Siegal, Patrick Delcroix et Nicolas Chaigneau/Claire Laureau.
Deuxièmement, les chorégraphes qui ont créé une œuvre emblématique : Claude Brumachon ou Joëlle Bouvier/Régis Obadia, Angelin Preljocaj.

Oct
9
lun
2017
AMOR :: PREMIÈRE @ Pavillon noir
Oct 9 @ 20 h 30 min
AMOR :: PREMIÈRE @ Pavillon noir | Aix-en-Provence | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

Après avoir créé successivement trois programmes: l’un avec les chorégraphes français Grenade les 20 ans, le deuxième avec des chorégraphes femmes Welcome et le dernier, GUESTS, avec des chorégraphes internationaux, j’ai eu l’envie de proposer à des chorégraphes confirmés ou à ceux de la nouvelle génération de transmettre pour ma compagnie professionnelle des pièces autour d’un thème : l’amour.

Le terme «amour» étant employé dans son sens le plus large : passion, relations intimes, rapprochement sensuel des corps et des âmes, union de deux êtres…
Il me paraît intéressant de faire cohabiter dans une même soirée des créateurs tels que Angelin Preljocaj, Joëlle Bouvier/Régis Obadia avec de nouveaux venus comme Sharon Fridman ou Richard Siegal

Les sensibilités ont changé, les écritures, les matières, les façons d’amener les émotions sont très différentes.
C’est un vrai bonheur pour moi de reprendre des pièces qui ont marqué une époque et de découvrir des propositions modernes et audacieuses.
Les jeunes danseurs de ma compagnie ont soif de rencontrer des personnalités aussi fortes et de se mettre à leur service.
Après Wayne McGregor, Lucinda Childs ou Hofesh Shechter, ils sont prêts à intégrer un grand nombre de nouvelles écritures.

Le programme se compose en deux parties.
Premièrement, les « nouveaux venus »: Aïcha M’Barek/Hafiz Dhaou, Sharon Fridman, Richard Siegal, Patrick Delcroix et Nicolas Chaigneau/Claire Laureau.
Deuxièmement, les chorégraphes qui ont créé une œuvre emblématique : Claude Brumachon ou Joëlle Bouvier/Régis Obadia, Angelin Preljocaj.

Oct
11
mer
2017
WELCOME @ La Rampe - Échirolles
Oct 11 @ 20 h 00 min
WELCOME @ La Rampe - Échirolles

Les danseurs de la Compagnie Grenade aiment le mouvement, la prise d’espace, le rythme et se délectent à partager les recherches chorégraphiques et les émotions entre eux et avec d’autres.  Ils sont prêts a aller à la rencontre d’autres univers.

C’est pour cette raison que j’ai souhaité cette année continuer de travailler avec d’autres chorégraphes dont l’étrangeté, le décalage et l’humour peuvent mettre en valeur la qualité de ces danseurs.

Pour les 20 ans de Grenade (création 2011), les chorégraphes invités étaient essentiellement masculins ; il m’a paru intéressant de poursuivre cette expérience avec la participation de chorégraphes femmes. J’ai ainsi demandé à des chorégraphes français ou étrangers, reconnues ou émergentes, une de leurs pièces les plus typiques de leur univers fort et singulier :Blanca Li, Sun-A Lee, Katharina Christl, Eun-Me Ahn, Dominique Hervieu, Germaine et Patrick Acogny. Autant de visions décalées et personnelles du monde pour un programme riche et festif.

Josette Baïz

Oct
12
jeu
2017
WELCOME Scolaire @ La Rampe
Oct 12 @ 14 h 30 min
WELCOME Scolaire @ La Rampe | Échirolles | Auvergne-Rhône-Alpes | France

Les danseurs de la Compagnie Grenade aiment le mouvement, la prise d’espace, le rythme et se délectent à partager les recherches chorégraphiques et les émotions entre eux et avec d’autres.  Ils sont prêts a aller à la rencontre d’autres univers.

C’est pour cette raison que j’ai souhaité cette année continuer de travailler avec d’autres chorégraphes dont l’étrangeté, le décalage et l’humour peuvent mettre en valeur la qualité de ces danseurs.

Pour les 20 ans de Grenade (création 2011), les chorégraphes invités étaient essentiellement masculins ; il m’a paru intéressant de poursuivre cette expérience avec la participation de chorégraphes femmes. J’ai ainsi demandé à des chorégraphes français ou étrangers, reconnues ou émergentes, une de leurs pièces les plus typiques de leur univers fort et singulier :Blanca Li, Sun-A Lee, Katharina Christl, Eun-Me Ahn, Dominique Hervieu, Germaine et Patrick Acogny. Autant de visions décalées et personnelles du monde pour un programme riche et festif.

Josette Baïz

WELCOME @ La Rampe - Échirolles
Oct 12 @ 20 h 30 min
WELCOME @ La Rampe - Échirolles | Échirolles | Auvergne-Rhône-Alpes | France

Les danseurs de la Compagnie Grenade aiment le mouvement, la prise d’espace, le rythme et se délectent à partager les recherches chorégraphiques et les émotions entre eux et avec d’autres.  Ils sont prêts a aller à la rencontre d’autres univers.

C’est pour cette raison que j’ai souhaité cette année continuer de travailler avec d’autres chorégraphes dont l’étrangeté, le décalage et l’humour peuvent mettre en valeur la qualité de ces danseurs.

Pour les 20 ans de Grenade (création 2011), les chorégraphes invités étaient essentiellement masculins ; il m’a paru intéressant de poursuivre cette expérience avec la participation de chorégraphes femmes. J’ai ainsi demandé à des chorégraphes français ou étrangers, reconnues ou émergentes, une de leurs pièces les plus typiques de leur univers fort et singulier :Blanca Li, Sun-A Lee, Katharina Christl, Eun-Me Ahn, Dominique Hervieu, Germaine et Patrick Acogny. Autant de visions décalées et personnelles du monde pour un programme riche et festif.

Josette Baïz

Nov
14
mar
2017
ALICE @ La Comédie de Clermont-Ferrand
Nov 14 @ 20 h 00 min
ALICE @ La Comédie de Clermont-Ferrand | Clermont-Ferrand | Auvergne-Rhône-Alpes | France

Quand on parle d’Alice, on parle d’un changement d’échelle. Une perte de repères dans lequel le merveilleux se mêle à l’effroi. Le temps, l’espace sont envahis par la démesure. Le « moi » est alors pressurisé jusqu’à douter de lui-même. Qui est-elle ? une petite fille ou une sorte d’avatar distordu mal dans sa peau ? Les sentiments d’Alice sont contrariés ; la joie se mêle à la peur, le calme à la fébrilité ; seules constantes, la curiosité, la volonté d’avancer coûte que coûte. Les enfants de Grenade, âgés de 8 à 13 ans, vont s’efforcer de mettre en espace cette démesure. De l’infiniment petit à l’infiniment grand, de la vitesse au ralenti, de la hauteur à l’horizontalité, les enfants vivront cet affolement de la matière, du temps et de l’espace en s’intégrant à l’intérieur d’images vidéo qui accentueront la perte de repères. Voyage initiatique commençant dans une sombre forêt pour finir au plus proche de soi-même. Interrogations multiples de l’enfance à la fois curieuse, vivante et meurtrie.

Nov
15
mer
2017
ALICE @ La Comédie de Clermont-Ferrand
Nov 15 @ 20 h 00 min
ALICE @ La Comédie de Clermont-Ferrand | Clermont-Ferrand | Auvergne-Rhône-Alpes | France

Quand on parle d’Alice, on parle d’un changement d’échelle. Une perte de repères dans lequel le merveilleux se mêle à l’effroi. Le temps, l’espace sont envahis par la démesure. Le « moi » est alors pressurisé jusqu’à douter de lui-même. Qui est-elle ? une petite fille ou une sorte d’avatar distordu mal dans sa peau ? Les sentiments d’Alice sont contrariés ; la joie se mêle à la peur, le calme à la fébrilité ; seules constantes, la curiosité, la volonté d’avancer coûte que coûte. Les enfants de Grenade, âgés de 8 à 13 ans, vont s’efforcer de mettre en espace cette démesure. De l’infiniment petit à l’infiniment grand, de la vitesse au ralenti, de la hauteur à l’horizontalité, les enfants vivront cet affolement de la matière, du temps et de l’espace en s’intégrant à l’intérieur d’images vidéo qui accentueront la perte de repères. Voyage initiatique commençant dans une sombre forêt pour finir au plus proche de soi-même. Interrogations multiples de l’enfance à la fois curieuse, vivante et meurtrie.

Nov
17
ven
2017
ALICE @ La Comédie de Clermont-Ferrand
Nov 17 @ 20 h 00 min
ALICE @ La Comédie de Clermont-Ferrand | Clermont-Ferrand | Auvergne-Rhône-Alpes | France

Quand on parle d’Alice, on parle d’un changement d’échelle. Une perte de repères dans lequel le merveilleux se mêle à l’effroi. Le temps, l’espace sont envahis par la démesure. Le « moi » est alors pressurisé jusqu’à douter de lui-même. Qui est-elle ? une petite fille ou une sorte d’avatar distordu mal dans sa peau ? Les sentiments d’Alice sont contrariés ; la joie se mêle à la peur, le calme à la fébrilité ; seules constantes, la curiosité, la volonté d’avancer coûte que coûte. Les enfants de Grenade, âgés de 8 à 13 ans, vont s’efforcer de mettre en espace cette démesure. De l’infiniment petit à l’infiniment grand, de la vitesse au ralenti, de la hauteur à l’horizontalité, les enfants vivront cet affolement de la matière, du temps et de l’espace en s’intégrant à l’intérieur d’images vidéo qui accentueront la perte de repères. Voyage initiatique commençant dans une sombre forêt pour finir au plus proche de soi-même. Interrogations multiples de l’enfance à la fois curieuse, vivante et meurtrie.

Nov
18
sam
2017
ALICE @ La Comédie de Clermont-Ferrand
Nov 18 @ 17 h 00 min
ALICE @ La Comédie de Clermont-Ferrand | Clermont-Ferrand | Auvergne-Rhône-Alpes | France

Quand on parle d’Alice, on parle d’un changement d’échelle. Une perte de repères dans lequel le merveilleux se mêle à l’effroi. Le temps, l’espace sont envahis par la démesure. Le « moi » est alors pressurisé jusqu’à douter de lui-même. Qui est-elle ? une petite fille ou une sorte d’avatar distordu mal dans sa peau ? Les sentiments d’Alice sont contrariés ; la joie se mêle à la peur, le calme à la fébrilité ; seules constantes, la curiosité, la volonté d’avancer coûte que coûte. Les enfants de Grenade, âgés de 8 à 13 ans, vont s’efforcer de mettre en espace cette démesure. De l’infiniment petit à l’infiniment grand, de la vitesse au ralenti, de la hauteur à l’horizontalité, les enfants vivront cet affolement de la matière, du temps et de l’espace en s’intégrant à l’intérieur d’images vidéo qui accentueront la perte de repères. Voyage initiatique commençant dans une sombre forêt pour finir au plus proche de soi-même. Interrogations multiples de l’enfance à la fois curieuse, vivante et meurtrie.

Jan
16
mar
2018
ALICE @ Théâtre Edwige Feuillère - Vesoul
Jan 16 @ 20 h 30 min
ALICE @ Théâtre Edwige Feuillère - Vesoul | Vesoul | Bourgogne Franche-Comté | France

Quand on parle d’Alice, on parle d’un changement d’échelle. Une perte de repères dans lequel le merveilleux se mêle à l’effroi. Le temps, l’espace sont envahis par la démesure. Le « moi » est alors pressurisé jusqu’à douter de lui-même. Qui est-elle ? une petite fille ou une sorte d’avatar distordu mal dans sa peau ? Les sentiments d’Alice sont contrariés ; la joie se mêle à la peur, le calme à la fébrilité ; seules constantes, la curiosité, la volonté d’avancer coûte que coûte. Les enfants de Grenade, âgés de 8 à 13 ans, vont s’efforcer de mettre en espace cette démesure. De l’infiniment petit à l’infiniment grand, de la vitesse au ralenti, de la hauteur à l’horizontalité, les enfants vivront cet affolement de la matière, du temps et de l’espace en s’intégrant à l’intérieur d’images vidéo qui accentueront la perte de repères. Voyage initiatique commençant dans une sombre forêt pour finir au plus proche de soi-même. Interrogations multiples de l’enfance à la fois curieuse, vivante et meurtrie.

Jan
18
jeu
2018
ALICE @ La Rotonde - Thaon-les-Vosges
Jan 18 @ 20 h 30 min
ALICE @ La Rotonde - Thaon-les-Vosges | Thaon-les-Vosges | Grand Est | France

Quand on parle d’Alice, on parle d’un changement d’échelle. Une perte de repères dans lequel le merveilleux se mêle à l’effroi. Le temps, l’espace sont envahis par la démesure. Le « moi » est alors pressurisé jusqu’à douter de lui-même. Qui est-elle ? une petite fille ou une sorte d’avatar distordu mal dans sa peau ? Les sentiments d’Alice sont contrariés ; la joie se mêle à la peur, le calme à la fébrilité ; seules constantes, la curiosité, la volonté d’avancer coûte que coûte. Les enfants de Grenade, âgés de 8 à 13 ans, vont s’efforcer de mettre en espace cette démesure. De l’infiniment petit à l’infiniment grand, de la vitesse au ralenti, de la hauteur à l’horizontalité, les enfants vivront cet affolement de la matière, du temps et de l’espace en s’intégrant à l’intérieur d’images vidéo qui accentueront la perte de repères. Voyage initiatique commençant dans une sombre forêt pour finir au plus proche de soi-même. Interrogations multiples de l’enfance à la fois curieuse, vivante et meurtrie.

Jan
30
mar
2018
AMOR @ Scène Nationale d'Aubusson - Aubusson
Jan 30 @ 20 h 30 min
AMOR @ Scène Nationale d'Aubusson - Aubusson | Aubusson | Nouvelle-Aquitaine | France

Après avoir créé successivement trois programmes: l’un avec les chorégraphes français Grenade les 20 ans, le deuxième avec des chorégraphes femmes Welcome et le dernier, GUESTS, avec des chorégraphes internationaux, j’ai eu l’envie de proposer à des chorégraphes confirmés ou à ceux de la nouvelle génération de transmettre pour ma compagnie professionnelle des pièces autour d’un thème : l’amour.

Le terme «amour» étant employé dans son sens le plus large : passion, relations intimes, rapprochement sensuel des corps et des âmes, union de deux êtres…
Il me paraît intéressant de faire cohabiter dans une même soirée des créateurs tels que Angelin Preljocaj, Joëlle Bouvier/Régis Obadia avec de nouveaux venus comme Sharon Fridman ou Richard Siegal

Les sensibilités ont changé, les écritures, les matières, les façons d’amener les émotions sont très différentes.
C’est un vrai bonheur pour moi de reprendre des pièces qui ont marqué une époque et de découvrir des propositions modernes et audacieuses.
Les jeunes danseurs de ma compagnie ont soif de rencontrer des personnalités aussi fortes et de se mettre à leur service.
Après Wayne McGregor, Lucinda Childs ou Hofesh Shechter, ils sont prêts à intégrer un grand nombre de nouvelles écritures.

Le programme se compose en deux parties.
Premièrement, les « nouveaux venus »: Aïcha M’Barek/Hafiz Dhaou, Sharon Fridman, Richard Siegal, Patrick Delcroix et Nicolas Chaigneau/Claire Laureau.
Deuxièmement, les chorégraphes qui ont créé une œuvre emblématique : Claude Brumachon ou Joëlle Bouvier/Régis Obadia, Angelin Preljocaj.

Fév
1
jeu
2018
AMOR @ La Coloc'de la Culture - Cournon-d'Auvergne
Fév 1 @ 20 h 30 min
AMOR @ La Coloc'de la Culture - Cournon-d'Auvergne | Cournon-d'Auvergne | Auvergne-Rhône-Alpes | France

Après avoir créé successivement trois programmes: l’un avec les chorégraphes français Grenade les 20 ans, le deuxième avec des chorégraphes femmes Welcome et le dernier, GUESTS, avec des chorégraphes internationaux, j’ai eu l’envie de proposer à des chorégraphes confirmés ou à ceux de la nouvelle génération de transmettre pour ma compagnie professionnelle des pièces autour d’un thème : l’amour.

Le terme «amour» étant employé dans son sens le plus large : passion, relations intimes, rapprochement sensuel des corps et des âmes, union de deux êtres…
Il me paraît intéressant de faire cohabiter dans une même soirée des créateurs tels que Angelin Preljocaj, Joëlle Bouvier/Régis Obadia avec de nouveaux venus comme Sharon Fridman ou Richard Siegal

Les sensibilités ont changé, les écritures, les matières, les façons d’amener les émotions sont très différentes.
C’est un vrai bonheur pour moi de reprendre des pièces qui ont marqué une époque et de découvrir des propositions modernes et audacieuses.
Les jeunes danseurs de ma compagnie ont soif de rencontrer des personnalités aussi fortes et de se mettre à leur service.
Après Wayne McGregor, Lucinda Childs ou Hofesh Shechter, ils sont prêts à intégrer un grand nombre de nouvelles écritures.

Le programme se compose en deux parties.
Premièrement, les « nouveaux venus »: Aïcha M’Barek/Hafiz Dhaou, Sharon Fridman, Richard Siegal, Patrick Delcroix et Nicolas Chaigneau/Claire Laureau.
Deuxièmement, les chorégraphes qui ont créé une œuvre emblématique : Claude Brumachon ou Joëlle Bouvier/Régis Obadia, Angelin Preljocaj.

Fév
9
ven
2018
AMOR @ Théâtre du Parc - Andrézieux-Bouthéon
Fév 9 @ 20 h 30 min
AMOR @ Théâtre du Parc - Andrézieux-Bouthéon | Andrézieux-Bouthéon | Auvergne-Rhône-Alpes | France

Après avoir créé successivement trois programmes: l’un avec les chorégraphes français Grenade les 20 ans, le deuxième avec des chorégraphes femmes Welcome et le dernier, GUESTS, avec des chorégraphes internationaux, j’ai eu l’envie de proposer à des chorégraphes confirmés ou à ceux de la nouvelle génération de transmettre pour ma compagnie professionnelle des pièces autour d’un thème : l’amour.

Le terme «amour» étant employé dans son sens le plus large : passion, relations intimes, rapprochement sensuel des corps et des âmes, union de deux êtres…
Il me paraît intéressant de faire cohabiter dans une même soirée des créateurs tels que Angelin Preljocaj, Joëlle Bouvier/Régis Obadia avec de nouveaux venus comme Sharon Fridman ou Richard Siegal

Les sensibilités ont changé, les écritures, les matières, les façons d’amener les émotions sont très différentes.
C’est un vrai bonheur pour moi de reprendre des pièces qui ont marqué une époque et de découvrir des propositions modernes et audacieuses.
Les jeunes danseurs de ma compagnie ont soif de rencontrer des personnalités aussi fortes et de se mettre à leur service.
Après Wayne McGregor, Lucinda Childs ou Hofesh Shechter, ils sont prêts à intégrer un grand nombre de nouvelles écritures.

Le programme se compose en deux parties.
Premièrement, les « nouveaux venus »: Aïcha M’Barek/Hafiz Dhaou, Sharon Fridman, Richard Siegal, Patrick Delcroix et Nicolas Chaigneau/Claire Laureau.
Deuxièmement, les chorégraphes qui ont créé une œuvre emblématique : Claude Brumachon ou Joëlle Bouvier/Régis Obadia, Angelin Preljocaj.

Fév
13
mar
2018
AMOR Scolaire @ Théâtre La Colonne - Miramas
Fév 13 @ 14 h 30 min
AMOR Scolaire @ Théâtre La Colonne - Miramas | Miramas | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

Après avoir créé successivement trois programmes: l’un avec les chorégraphes français Grenade les 20 ans, le deuxième avec des chorégraphes femmes Welcome et le dernier, GUESTS, avec des chorégraphes internationaux, j’ai eu l’envie de proposer à des chorégraphes confirmés ou à ceux de la nouvelle génération de transmettre pour ma compagnie professionnelle des pièces autour d’un thème : l’amour.

Le terme «amour» étant employé dans son sens le plus large : passion, relations intimes, rapprochement sensuel des corps et des âmes, union de deux êtres…
Il me paraît intéressant de faire cohabiter dans une même soirée des créateurs tels que Angelin Preljocaj, Joëlle Bouvier/Régis Obadia avec de nouveaux venus comme Sharon Fridman ou Richard Siegal

Les sensibilités ont changé, les écritures, les matières, les façons d’amener les émotions sont très différentes.
C’est un vrai bonheur pour moi de reprendre des pièces qui ont marqué une époque et de découvrir des propositions modernes et audacieuses.
Les jeunes danseurs de ma compagnie ont soif de rencontrer des personnalités aussi fortes et de se mettre à leur service.
Après Wayne McGregor, Lucinda Childs ou Hofesh Shechter, ils sont prêts à intégrer un grand nombre de nouvelles écritures.

Le programme se compose en deux parties.
Premièrement, les « nouveaux venus »: Aïcha M’Barek/Hafiz Dhaou, Sharon Fridman, Richard Siegal, Patrick Delcroix et Nicolas Chaigneau/Claire Laureau.
Deuxièmement, les chorégraphes qui ont créé une œuvre emblématique : Claude Brumachon ou Joëlle Bouvier/Régis Obadia, Angelin Preljocaj.

Fév
14
mer
2018
AMOR @ Théâtre La Colonne - Miramas
Fév 14 @ 18 h 30 min
AMOR @ Théâtre La Colonne - Miramas | Miramas | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

Après avoir créé successivement trois programmes: l’un avec les chorégraphes français Grenade les 20 ans, le deuxième avec des chorégraphes femmes Welcome et le dernier, GUESTS, avec des chorégraphes internationaux, j’ai eu l’envie de proposer à des chorégraphes confirmés ou à ceux de la nouvelle génération de transmettre pour ma compagnie professionnelle des pièces autour d’un thème : l’amour.

Le terme «amour» étant employé dans son sens le plus large : passion, relations intimes, rapprochement sensuel des corps et des âmes, union de deux êtres…
Il me paraît intéressant de faire cohabiter dans une même soirée des créateurs tels que Angelin Preljocaj, Joëlle Bouvier/Régis Obadia avec de nouveaux venus comme Sharon Fridman ou Richard Siegal

Les sensibilités ont changé, les écritures, les matières, les façons d’amener les émotions sont très différentes.
C’est un vrai bonheur pour moi de reprendre des pièces qui ont marqué une époque et de découvrir des propositions modernes et audacieuses.
Les jeunes danseurs de ma compagnie ont soif de rencontrer des personnalités aussi fortes et de se mettre à leur service.
Après Wayne McGregor, Lucinda Childs ou Hofesh Shechter, ils sont prêts à intégrer un grand nombre de nouvelles écritures.

Le programme se compose en deux parties.
Premièrement, les « nouveaux venus »: Aïcha M’Barek/Hafiz Dhaou, Sharon Fridman, Richard Siegal, Patrick Delcroix et Nicolas Chaigneau/Claire Laureau.
Deuxièmement, les chorégraphes qui ont créé une œuvre emblématique : Claude Brumachon ou Joëlle Bouvier/Régis Obadia, Angelin Preljocaj.

Mar
24
sam
2018
AMOR @ Théâtre Municipal Armand - Salon-de-Provence
Mar 24 @ 20 h 30 min
AMOR @ Théâtre Municipal Armand - Salon-de-Provence | Salon-de-Provence | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

Après avoir créé successivement trois programmes: l’un avec les chorégraphes français Grenade les 20 ans, le deuxième avec des chorégraphes femmes Welcome et le dernier, GUESTS, avec des chorégraphes internationaux, j’ai eu l’envie de proposer à des chorégraphes confirmés ou à ceux de la nouvelle génération de transmettre pour ma compagnie professionnelle des pièces autour d’un thème : l’amour.

Le terme «amour» étant employé dans son sens le plus large : passion, relations intimes, rapprochement sensuel des corps et des âmes, union de deux êtres…
Il me paraît intéressant de faire cohabiter dans une même soirée des créateurs tels que Angelin Preljocaj, Joëlle Bouvier/Régis Obadia avec de nouveaux venus comme Sharon Fridman ou Richard Siegal

Les sensibilités ont changé, les écritures, les matières, les façons d’amener les émotions sont très différentes.
C’est un vrai bonheur pour moi de reprendre des pièces qui ont marqué une époque et de découvrir des propositions modernes et audacieuses.
Les jeunes danseurs de ma compagnie ont soif de rencontrer des personnalités aussi fortes et de se mettre à leur service.
Après Wayne McGregor, Lucinda Childs ou Hofesh Shechter, ils sont prêts à intégrer un grand nombre de nouvelles écritures.

Le programme se compose en deux parties.
Premièrement, les « nouveaux venus »: Aïcha M’Barek/Hafiz Dhaou, Sharon Fridman, Richard Siegal, Patrick Delcroix et Nicolas Chaigneau/Claire Laureau.
Deuxièmement, les chorégraphes qui ont créé une œuvre emblématique : Claude Brumachon ou Joëlle Bouvier/Régis Obadia, Angelin Preljocaj.

Avr
10
mar
2018
AMOR @ Théâtre du Merlan - Marseille
Avr 10 @ 20 h 30 min
AMOR @ Théâtre du Merlan - Marseille | Aix-en-Provence | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

Après avoir créé successivement trois programmes: l’un avec les chorégraphes français Grenade les 20 ans, le deuxième avec des chorégraphes femmes Welcome et le dernier, GUESTS, avec des chorégraphes internationaux, j’ai eu l’envie de proposer à des chorégraphes confirmés ou à ceux de la nouvelle génération de transmettre pour ma compagnie professionnelle des pièces autour d’un thème : l’amour.

Le terme «amour» étant employé dans son sens le plus large : passion, relations intimes, rapprochement sensuel des corps et des âmes, union de deux êtres…
Il me paraît intéressant de faire cohabiter dans une même soirée des créateurs tels que Angelin Preljocaj, Joëlle Bouvier/Régis Obadia avec de nouveaux venus comme Sharon Fridman ou Richard Siegal

Les sensibilités ont changé, les écritures, les matières, les façons d’amener les émotions sont très différentes.
C’est un vrai bonheur pour moi de reprendre des pièces qui ont marqué une époque et de découvrir des propositions modernes et audacieuses.
Les jeunes danseurs de ma compagnie ont soif de rencontrer des personnalités aussi fortes et de se mettre à leur service.
Après Wayne McGregor, Lucinda Childs ou Hofesh Shechter, ils sont prêts à intégrer un grand nombre de nouvelles écritures.

Le programme se compose en deux parties.
Premièrement, les « nouveaux venus »: Aïcha M’Barek/Hafiz Dhaou, Sharon Fridman, Richard Siegal, Patrick Delcroix et Nicolas Chaigneau/Claire Laureau.
Deuxièmement, les chorégraphes qui ont créé une œuvre emblématique : Claude Brumachon ou Joëlle Bouvier/Régis Obadia, Angelin Preljocaj.

Avr
11
mer
2018
AMOR @ Théâtre du Merlan - Marseille
Avr 11 @ 19 h 00 min
AMOR @ Théâtre du Merlan - Marseille | Aix-en-Provence | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

Après avoir créé successivement trois programmes: l’un avec les chorégraphes français Grenade les 20 ans, le deuxième avec des chorégraphes femmes Welcome et le dernier, GUESTS, avec des chorégraphes internationaux, j’ai eu l’envie de proposer à des chorégraphes confirmés ou à ceux de la nouvelle génération de transmettre pour ma compagnie professionnelle des pièces autour d’un thème : l’amour.

Le terme «amour» étant employé dans son sens le plus large : passion, relations intimes, rapprochement sensuel des corps et des âmes, union de deux êtres…
Il me paraît intéressant de faire cohabiter dans une même soirée des créateurs tels que Angelin Preljocaj, Joëlle Bouvier/Régis Obadia avec de nouveaux venus comme Sharon Fridman ou Richard Siegal

Les sensibilités ont changé, les écritures, les matières, les façons d’amener les émotions sont très différentes.
C’est un vrai bonheur pour moi de reprendre des pièces qui ont marqué une époque et de découvrir des propositions modernes et audacieuses.
Les jeunes danseurs de ma compagnie ont soif de rencontrer des personnalités aussi fortes et de se mettre à leur service.
Après Wayne McGregor, Lucinda Childs ou Hofesh Shechter, ils sont prêts à intégrer un grand nombre de nouvelles écritures.

Le programme se compose en deux parties.
Premièrement, les « nouveaux venus »: Aïcha M’Barek/Hafiz Dhaou, Sharon Fridman, Richard Siegal, Patrick Delcroix et Nicolas Chaigneau/Claire Laureau.
Deuxièmement, les chorégraphes qui ont créé une œuvre emblématique : Claude Brumachon ou Joëlle Bouvier/Régis Obadia, Angelin Preljocaj.

Avr
26
jeu
2018
ALICE @ Théâtre de Privas
Avr 26 @ 19 h 30 min
ALICE @ Théâtre de Privas | Privas | Auvergne-Rhône-Alpes | France

Quand on parle d’Alice, on parle d’un changement d’échelle. Une perte de repères dans lequel le merveilleux se mêle à l’effroi. Le temps, l’espace sont envahis par la démesure. Le « moi » est alors pressurisé jusqu’à douter de lui-même. Qui est-elle ? une petite fille ou une sorte d’avatar distordu mal dans sa peau ? Les sentiments d’Alice sont contrariés ; la joie se mêle à la peur, le calme à la fébrilité ; seules constantes, la curiosité, la volonté d’avancer coûte que coûte. Les enfants de Grenade, âgés de 8 à 13 ans, vont s’efforcer de mettre en espace cette démesure. De l’infiniment petit à l’infiniment grand, de la vitesse au ralenti, de la hauteur à l’horizontalité, les enfants vivront cet affolement de la matière, du temps et de l’espace en s’intégrant à l’intérieur d’images vidéo qui accentueront la perte de repères. Voyage initiatique commençant dans une sombre forêt pour finir au plus proche de soi-même. Interrogations multiples de l’enfance à la fois curieuse, vivante et meurtrie.

Avr
27
ven
2018
ALICE @ Théâtre de Privas
Avr 27 @ 14 h 00 min
ALICE @ Théâtre de Privas | Privas | France

Quand on parle d’Alice, on parle d’un changement d’échelle. Une perte de repères dans lequel le merveilleux se mêle à l’effroi. Le temps, l’espace sont envahis par la démesure. Le « moi » est alors pressurisé jusqu’à douter de lui-même. Qui est-elle ? une petite fille ou une sorte d’avatar distordu mal dans sa peau ? Les sentiments d’Alice sont contrariés ; la joie se mêle à la peur, le calme à la fébrilité ; seules constantes, la curiosité, la volonté d’avancer coûte que coûte. Les enfants de Grenade, âgés de 8 à 13 ans, vont s’efforcer de mettre en espace cette démesure. De l’infiniment petit à l’infiniment grand, de la vitesse au ralenti, de la hauteur à l’horizontalité, les enfants vivront cet affolement de la matière, du temps et de l’espace en s’intégrant à l’intérieur d’images vidéo qui accentueront la perte de repères. Voyage initiatique commençant dans une sombre forêt pour finir au plus proche de soi-même. Interrogations multiples de l’enfance à la fois curieuse, vivante et meurtrie.

Retrouvez toutes nos dates de spectacles ici.