Afin d’intervenir facilement dans les zones éloignées de la culture, il me semble important d’avoir une équipe autonome et mobile pouvant montrer des pièces tant dans les espaces urbains et quartiers que dans les établissements scolaires. Le Hip Hop me semble le meilleur vecteur dans ces situations pour sensibiliser un nouveau public à la danse, à l’art, à la culture. Les danseurs de Grenade allient la danse contemporaine aux techniques les plus modernes du Hip Hop (pop, new style, house et plus récemment l’abstract expérimental). La création d’une cellule de 4 danseurs peut être l’outil moteur de ce projet. Ce groupe est opérationnel à partir de juin 2021. Plusieurs modules, transposables partout, seront peu à peu créés, à commencer par notre territoire, dans les écoles, les différents établissements scolaires, les centres sociaux et dans les théâtres dans le cadre de soirées partagées.

Josette Baïz

DISTRIBUTION
OCÉANE ROSIER
OJAN SADAT KYAEE
ANTUF HASSINI – Jikay
TOM BALLANI
Modules de 10 à 20 minutes

Depuis la création du Groupe Grenade en 1991, nous avons toujours gardé une filiation avec la danse Hip-Hop. Cette danse a forgé le ciment de notre recherche pendant des années. Dans un deuxième temps, les programmes avec les chorégraphes français et internationaux nous ont amené à développer plus particulièrement la danse contemporaine et le ballet classique. En créant La Finale pour le festival Suresnes Cités Danse en 2018, j’ai retrouvé la même joie et le même engouement pour cette technique riche et performante qu’est la danse Hip-Hop. J’ai constaté  que de nombreuses nouvelles propositions étaient arrivées ou créées en France depuis quelques années, autant de façons innovantes de concevoir et faire évoluer cette danse. Les « catégories », les « styles », les « approches » évoluant constamment. Une nouvelle danse est née, souvent issue d’un métissage entre le contemporain, le Hip-Hop et des formes plus éloignées. Le métissage a toujours été un des maîtres mots de notre aventure et il m’est apparu nécessaire de développer une structure autonome permettant d’aller plus loin dans cette recherche et de se projeter plus sérieusement sur cette «autre danse», libre, libérée de tous carcans et ouverte sur le monde. J’ai donc proposé à quatre danseurs
confirmés, maîtrisant des techniques différentes et résidant dans la région, de mettre en commun leur savoir pour composer des modules chorégraphiques innovants sous ma direction. Afin de sensibiliser plus largement le public à la danse, partout où cela est possible, je continuerai à créer avec eux trois pièces de 20 minutes environ qui auront comme fil conducteur d’élaborer une danse sophistiquée et abordable pour toute sorte de public. Nous pourrons ainsi approcher les établissements scolaires, centres sociaux ou toute autre manifestation festive et événement public. Ces modules pourront – si les structures le souhaitent -, être suivis d’ateliers, d’échanges ou de flashmobs pour amener le public à se familiariser à cette danse qui fascine la jeunesse. Ces danseurs enseignent tous au sein du Groupe Grenade et ont participé aux créations de la Compagnie.