DEMAIN, C'EST LOIN !

Groupe Grenade

Création 8-10 novembre 2022 Grand Théâtre de Provence Aix-en-Pce

Pièce pour 25 danseurs
De 12 à 18 ans

Durée 1h10
Public: à partir de 8 ans 

SAISON 2022 / 23

PREMIÈRES 8 – 9 – 10 NOVEMBRE 2022
Grand Théâtre de Provence, Aix-en-Pce (13)

2 février 2023
Le Carreau-SN, Forbach (57)

9 au 11 mars 2023
La MAC-SN, Créteil (94)

14 – 15 avril 2023
Théâtre des Salins-SN, Martigues (13)

: : Comment la jeunesse peut-elle s’approprier le monde de demain ?

Pour célébrer les 30 ans du Groupe Grenade, Josette Baïz s’entoure de (la)Horde, collectif à la tête du Ballet National de Marseille, et la chorégraphe australienne Lucy Guerin pour un programme kaléidoscopique en 3 pièces autour du thème de la révolte et la non-résignation des jeunes par rapport à la situation actuelle.

Tour à tour emportés, facétieux, mutins, agitateurs, insubordonnés, en colère, les jeunes danseurs s’engagent dans chaque pièce avec une énergie puissante.
Dans How can we live together? de Lucy Guerin, ils partagent sa réflexion sur l’évolution du corps social, entre formalisme et confusion, soumission et résistance.
Ils se glissent dans Room With a View, pièce emblématique du collectif (LA)HORDE, pour exprimer toute la révolte de la jeunesse, son insoumission, son imaginaire face au chaos.
Et, comme un fil tendu entre les deux oeuvres, se réapproprient la création de Josette Baïz de 1982, 25e Parallèle.

Un cri puissant pour tracer un nouveau chemin.

NOTE D’INTENTION

Les derniers programmes du Groupe Grenade étaient composés de courtes pièces transmises par des chorégraphes venus du monde entier.

Pour fêter l’anniversaire des 30 ans de Grenade, nous proposons deux pièces d’une trentaine de minutes, l’une chorégraphiée par le collectif (LA)HORDE (Ballet national de Marseille), l’autre par Lucy Guerin, chorégraphe australienne de renommée internationale.

Les deux propositions ont pour thème la révolte, la non-résignation des jeunes par rapport à la situation actuelle, leur volonté de bouger les lignes et d’entraîner tout le monde avec eux. Ils développent une énergie puissante, proche parfois de la transe.

Après avoir repris pour Grenade la pièce Attractor,
Lucy GUERIN propose d’aborder la question du vivre-ensemble. Il est question de trouver des solutions
pour reconstruire un monde en dissolution.
Lucy GUERIN tente, avec How can we live together?
Une approche pour rendre visible ce qui nous lie et esquisser les contours d’un nouveau monde plus sensible et plus ouvert.

Nous reprenons un large extrait de Room With a View, pièce emblématique du collectif (LA)HORDE – essentiellement les parties très dynamiques et dansées ; ce spectacle avait été conçu comme un difficile éveil des consciences et comme une marche forcée, en résonance à la perspective écrasante de l’effondrement.
Comment les jeunes vont-ils reprendre ces thèmes à leur compte ?
Comment exprimer la colère qui gronde en eux et donner un sens à leur futur ?
Comme un fil tendu entre les œuvres de Lucy GUERIN et de (LA)HORDE, je reprends ma création 25e Parallèle
de 1982 avec laquelle j’ai remporté le concours de Bagnolet, et laisse planer une tension qui permettra de passer d’un univers à l’autre.

La solution viendra peut-être de la jeunesse…
Aidons-les à trouver un autre chemin.

Josette Baïz

 How can we live together?
Les cadres sociaux peuvent être à la fois libérateurs et limitatifs. Doit-on les considérer comme un ensemble de conditions nécessaires pour vivre nos vies ou un régime répressif à dénoncer ? Cette nouvelle création aborde la question de l’autonomie du danseur, de la tyrannie des pas et de la liberté que l’on peut trouver dans l’ordre. Lucy Guerin examine avec les jeunes du Groupe Grenade l’évolution du corps social.
Comment avoir de la liberté tout en maintenant des principes d’organisation utiles ?
La scène devient un vaste champ de mouvements individuels, un champ d’énergie qui disparaît en
révélant au fur et à mesure les individus et les infimes interactions qui les lient.
Lucy Guerin travaille à la fois à partir d’un matériel chorégraphique et de structures spatiales écrites, et à partir des improvisations et mouvements générés par les corps des danseurs.
Ce processus permet pour elle de confronter un comportement appris et imposé à l’expression de
l’individualité. Des voix dissidentes émergent de ces systèmes ordonnancés, les perturbant et les
réinventant. Des motifs cristallins et des champs de mouvement chaotiques convergent et se dépassent mutuellement.
Entre formalisme et confusion, soumission et résistance, les dynamiques jeunes danseurs du Groupe Grenade réinvestissent une question séculaire :
comment vivre ensemble ?
Lucy Guerin

Chorégraphe

Avec Room With a View, nous avons voulu créer une pièce en forme d’appel, un appel à la lutte collective et au soulèvement, un appel à exorciser les puissantes forces tragiques dont nos corps étaient traversés déjà bien avant la pandémie.
C’est une pièce avec laquelle nous interrogeons la beauté paradoxale du chaos et des effondrements, qu’ils soient négatifs comme celui du vivant et de la biodiversité ou positifs comme celui de systèmes d’oppressions séculaires.
La violence soudaine de ces effondrements nous oblige à prendre position et à nous jeter dans la
bataille ; nous en avons fait l’expérience pendant l’année qui s’est écoulée.
En tant que chorégraphes, nous pensons que c’est à partir des corps que nous pouvons le mieux
éprouver la consistance des imaginaires que nous voulons faire advenir et cela fait donc particulièrement sens pour nous de confronter notre propos, nos mouvements et nos images à une communauté de jeunes danseur.se.s, qui appartiennent à une génération qui a grandi et qui se construit au sein de ces bouleversements. C’est à elleux > elles.eux >eux que cette pièce doit le plus donner de courage et d’espoir dans la possibilité de reconstruire ce monde.
 
Nous avons toujours travaillé avec des communautés constituées pour explorer avec eux leur pratique, leurs corps et les enjeux de leur danse.
 
Ce projet est l’occasion pour nous de poursuivre cette exploration, et nous sommes ravi.e.s d’entamer ensemble ce travail de transmission et de partage chorégraphiques, et ce d’autant plus qu’il s’inscrit dans le cadre de la double célébration des 30 ans de la compagnie Grenade de Josette Baïz et des 50 ans du Ballet national de Marseille.
Marine Brutti, Jonathan Debrouwer, Arthur Harel

(LA)HORDE

: : Distribution

Direction artistique Josette BAÏZ
Chorégraphies (LA)HORDE, Josette BAÏZ, Lucy GUERIN

Interprètes 25 jeunes danseurs du Groupe Grenade : Hector Amiel, Roman Amiel, Zhina Boumdouha, Théo Brassart, Ethel Briand, Jossilou Buckland, Victoire Chopineaux, Manon Collins, Chloé Deplano, Thelma Deroche Marc, Joanna Freling, Mathis Fruttero, Lou Gautron, Naomi Givord, Sarah Green, Emma Grimandi, Marius Iwasawa Morlet,Nina Koch, Sarah Kowalski, Tristan Marsala, Lilith Orecchioni, Bérénice Rieux, Martin Sigaud, Lison Szymkowicz, Arthur Vallière

Répétitrices Groupe Grenade Kanto Andrianoely, Magali Fouque, Stéphanie Vial, Julie Yousef

Régie générale Erwann Collet
Régie-son Basile Bouteau

How can we live together ? – Création Lucy Guerin
Chorégraphie Lucy Guerin et les danseurs
Musique Alisdair Macindoe
Conseiller conception costumes Geoffrey Watson, adaptés par Claudine Ginestet
Création Lumière Erwann Collet

25e Parallèle – Création Josette BAÏZ
Musique Luc Ferrari
Costumes Claudine Ginestet
Création lumière Erwann Collet

Room With a View – (LA) HORDE
Transmission Vito Giotta, Angel Martinez Hernandez
Musique originale Room With a View Rone
Costumes originaux Salomé Poloudenny adaptés par Claudine Ginestet
Lumière originale Eric Wurtz

 

 

Coproductions et partenariats

PRODUCTION Groupe et Compagnie Grenade – Josette Baïz.
COPRODUCTION Théâtre de la Ville-Paris – Maison des Arts de Créteil et du Val-de-Marne – Théâtre des Salins-scène nationale de Martigues
SOUTIEN TECHNIQUE du Grand Théâtre de Provence d’Aix-en-Provence

SOUTIEN du Commonwealth d’Australie et de l’Ambassade d’Australie dans le cadre du programme « Australia Now ».

SOUTIEN « Génération Belle Saison ».

L’association Groupe et Cie Grenade – Josette Baïz est conventionnée par le Ministère de la Culture – DRAC PACA et subventionnée par la Région Sud – Provence-Alpes-Côte-d’Azur, le Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône, la Métropole AIx-Marseille-Provence, la Ville d’Aix-en-Provence et la Ville de Marseille.